Cinq façons de soutenir la santé mentale de vos collaborateurs

mai 23, 2022 - 11 temps de lecture

support-employee-mental-health-person-wearing-headphones-looks-down-at-desk

Aller à la section

La santé mentale au travail

Pourquoi il convient de soutenir la santé mentale de vos collaborateurs ?

Cinq façons de soutenir la santé mentale de vos collaborateurs

La forme mentale, pas la santé mentale

Le lieu de travail n’a jamais eu la réputation d’être le meilleur endroit où se trouver lorsque tout semble aller mal mais peut-être que cela devrait changer. Après tout, de nombreux aspects de nos vies, nos cycles de sommeil, nos trajets, nos cercles sociaux et bien plus encore, sont liés à notre travail. Si le stress sur le lieu de travail peut être la cause principale des problèmes de santé mentale, ce cadre pourrait aussi s’avérer idéal pour améliorer et soutenir la santé mentale des collaborateurs.

La santé mentale au travail

Tout comme un virus, la santé mentale sur le lieu de travail est contagieuse. Il arrive que des collaborateurs, en particulier les managers, transmettent des schémas émotionnels, cognitifs, sociaux et comportementaux à leurs collègues. En effet, les créatures sociales que sont les humains sont conçues pour s’adapter rapidement à l’état émotionnel d’une autre personne.

Bonne nouvelle, il est aussi possible de rebondir sur un état émotionnel positif, ou en d’autres termes, d’attraper un bon virus, une bonne culture. C’est la raison pour laquelle le fait de soutenir la santé mentale des collaborateurs s’avère essentiel au développement, à la productivité et à l’innovation sur le lieu de travail.

support-employee-mental-health-person-looks-through-blinds-light-on-face

Pourquoi il convient de soutenir la santé mentale de vos collaborateurs ?

Le fait d’établir des politiques pour soutenir la santé mentale de vos collaborateurs bénéficie autant à votre environnement de travail qu’à votre rentabilité. Voici quelques raisons pour vous encourager à privilégier la santé mentale sur le lieu de travail et à la promouvoir :

ROI (Return on Investment)

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les coûts liés à la dépression, à l’anxiété et la perte de revenus en résultant représentent près de mille milliards de dollars. C’est un chiffre assez intimidant. Mais ce n’est pas seulement une mauvaise nouvelle. L’OMS a aussi révélé un ROI atteignant quatre fois les dépenses en soins de santé mentale.

L’augmentation de la productivité

En juin 2019, Cadremploi indiquait que 71 % des managers français pensent que leur employeur n’a pas pris de mesures suffisantes pour éviter le burnout bien que cela ait un coût élevé. Les personnes interrogées indiquent que 57 % des cas de burnout ont poussé les personnes à prendre des jours de congés pour maladie et presque le même pourcentage a fini par quitter définitivement l’entreprise. Malgré le mythe qui dit que la pression permet d’améliorer la performance, il est de plus en plus reconnu que le stress entraîne généralement le stress. Les personnes n’atteignent pas un niveau de performance optimal sous la pression mais plutôt lorsqu’on les rend plus autonomes.

Un meilleur taux de rétention

Le bien-être des collaborateurs n’est pas uniquement lié à la performance. Lors de son analyse des données sur les collaborateurs, notre équipe chargée des Insights a découvert que le soutien apporté au bien-être des collaborateurs avait un effet significatif sur le taux de rétention du personnel. Lorsque les personnes, plus précisément les femmes et les parents, se concentrent sur leur bien-être, leur intention de rester à leur poste augmente de 31 % et 13 % respectivement.

 

Une plus grande créativité

Le stress et l’anxiété ont une incidence négative sur la créativité et l’innovation. Lorsque les personnes font face à des difficultés liées à la santé mentale, elles doivent déployer plus d’énergie pour accomplir un travail créatif. À l’inverse, lorsque les personnes indiquent ne pas connaître de difficultés en matière de santé mentale, le travail créatif demande 23 % moins d’efforts.

 

Cinq façons de soutenir la santé mentale de vos collaborateurs

Les avantages liés au soutien de la santé mentale des collaborateurs sont bien connus mais par où commencer ? Voici cinq mesures que l’on peut prendre pour promouvoir le bien-être au travail :

1. Offrir des ressources en matière de santé mentale comme des services d’aide au personnel et du coaching

Les services d’aide au personnel sont des programmes de prestations conçus pour aider les collaborateurs à résoudre des problèmes qui pourraient affecter leur vie. L’idée est de résoudre les problèmes personnels avant que ceux-ci n’interfèrent avec la performance au travail. Bien que les services d’aide au personnel soient utiles (les entreprises qui les proposent présentent un taux d’absentéisme et de souffrance professionnelle bien plus faible), ils restent dramatiquement sous-utilisés. De nombreuses études indiquent que l’utilisation des services d’aide au personnel n’atteint pas le seuil de 10 %.

Cependant, les programmes comme le coaching BetterUp permettent d’apporter un soutien à la fois personnel et professionnel pour un investissement similaire mais une utilisation plus importante. Le modèle innovant Whole Person™ de BetterUp mesure les états d’esprit, les comportements et les résultats en mettant l’accent sur les comportements que l’on peut suivre et développer au fil du temps. Nos recherches ont révélé que le coaching peut permettre de poser les bases du bien-être mental en développant la compréhension de soi.

support-employee-mental-health-person-looks-out-window-with-feet-on-desk

2. Proposer une formation portant sur la santé mentale

L’accès à une thérapie et à des services de santé mentale ne suffit pas. Même si vous fournissez une couverture médicale pour les problèmes de santé mentale et comportementale, les collaborateurs demandent surtout une formation sur les modalités d’utilisation de ces ressources. Formez les managers à détecter les signes de dépression, d’anxiété et d’autres maladies mentales communes et à intervenir de manière appropriée. Le fait d’établir une communication ouverte avec un manager peut réduire le stress d’une personne lié au fait de ne pas vouloir que les membres de son équipe réalisent ce qu’elle traverse.

3. Former les managers à apporter une réponse adéquate s’ils perçoivent une détresse émotionnelle

La méthode « à l’ancienne » de gestion de la santé mentale au travail consiste à prétendre que celle-ci n’existe pas. Mais cela ne fonctionne plus aujourd’hui. Les personnes ont besoin de pouvoir être authentiques au travail et, lorsque cela est possible, elles s’épanouissent. En revanche, le fait de prétendre que tout va bien rend les personnes 32 % moins enclines à aimer leur travail.

Nous pouvons les aider en formant les managers pour qu’ils apportent leur soutien aux collaborateurs qui ne seraient pas au meilleur de leur forme. Enseignez aux managers à écouter sans porter de jugement et offrez des solutions pour les soutenir à l’avenir. Cela peut prendre différentes formes comme le fait d’accorder une journée de congé pour la santé mentale, de proposer un horaire de travail souple, d’accorder plus de temps à un projet, de présenter les services d’aide au personnel ou d’engager la discussion avec le service des ressources humaines pour étudier d’autres options.

4. Communiquer pour éviter la stigmatisation

Faites preuve d’ouverture lors des conversations portant sur le bien-être et la santé mentale. Vous n’avez pas à divulguer chaque aspect de votre vie personnelle. Le simple fait d’avouer se sentir submergé ou connaître une journée difficile peut contribuer à éviter la stigmatisation. Le fait de pouvoir être honnête avec ses managers, ses collègues et son équipe favorise la camaraderie, le taux de rétention et même la productivité. N’hésitez pas à affirmer que tout le monde passe par des moments difficiles.

5. Promouvoir le bien-être dans la culture de l’entreprise

Célébrez les pratiques visant à prendre soin de soi développées par votre équipe. Encouragez les réunions en marchant, organisez des défis de consommation d’eau et rappelez-leur les avantages en matière de bien-être ou liés au mode de vie compris dans les prestations. Faites preuve d’exemplarité en matière d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle et accordez-vous du temps pour prendre soin de votre propre santé mentale. Assurez-vous que votre équipe sait que son bien-être prime à vos yeux, autant que sa productivité. Soulignez le fait que vos collaborateurs n’ont pas à sacrifier leur santé mentale au nom de la performance.

La forme mentale, pas la santé mentale

Si l’on peut trouver un aspect positif à l’incertitude des deux dernières années, c’est l’attention croissante accordée au soutien de la santé mentale des collaborateurs au sein des organisations. Le dialogue concernant le bien-être revêt une grande importance. Mais pour s’épanouir, le simple traitement de la maladie mentale ne suffit pas. Nous devons anticiper le stress, l’anxiété et la dépression en mettant l’accent sur l’importance de la forme mentale. Le simple fait de cultiver la prise de conscience de nos pensées, de nos comportements et de nos émotions nous apporte plus qu’une meilleure performance au travail. Cela nous permet d’acquérir les clés pour vivre de manière plus autonome et épanouissante.

 

Publié mai 23, 2022

Allaya Cooks-Campbell

BetterUp Staff Writer

Lire le suivant

Rester en contact avec BetterUp

Vous recevrez notre Newsletter, les invitations à nos événements, plus des insights sur des produits ou des travaux de recherche.