Demander une démo
Demander une démo
Retour au blog

Cinq façons efficaces de faire face à la déception

mai 2, 2022 - 24 temps de lecture

portrait-of-smiling-woman-in-park-disappointment


Aller à la section

Qu’est-ce que la déception ?

Quelles sont les causes de la déception ?

Le sentiment de déception peut-il s’avérer bénéfique ?

Cinq façons de faire face à la déception

Savoir quand demander de l’aide

En 2020, notre santé mentale collective a été mise à rude épreuve. Les longues périodes d’isolement ont exacerbé la solitude que beaucoup ressentaient déjà.

Mais un autre fait, tout aussi terrible, est passé inaperçu :

L’émotion de la déception. 

Ces dernières années, nous avons annulé un trop grand nombre de mariages. Trop de fêtes d’anniversaires avec des êtres chers ont eu lieu par écran interposé. Trop de vacances et de nombreuses autres occasions ont été passées tranquillement à la maison.

En d’autres termes, ces dernières années ont été marquées par une grande déception. Et s’il y a un élément qui nous a tous éprouvés, c’est bien d’apprendre à gérer la déception, à la surmonter et à développer la résilience après son passage

Lisez ce qui suit pour découvrir ce qu’est la déception et les mesures que vous pouvez prendre pour dépasser les attentes de la vie qui restent insatisfaites.

Qu’est-ce que la déception ?

Tout d’abord, arrêtons-nous sur la définition de la déception.

Mais comment cela se rapporte-t-il à nos émotions en général ?

Vous connaissez peut-être déjà les six émotions humaines fondamentales : la joie, la colère, la tristesse, la peur, la surprise et le dégoût.

Dans les années 1980, Robert Plutchik a présenté sa théorie de la « roue des émotions ». Elle a ajouté deux émotions supplémentaires, ce qui a porté à huit le nombre d’émotions essentielles en paires opposées. 

Cette roue comprend : 

  • La joie
  • La confiance
  • La peur
  • La surprise
  • La tristesse
  • Le dégoût
  • La colère
  • L’anticipation
  • la-roue-des-émotions-déception

the-wheel-of-emotion-disappointment

(Image Source)

La roue des émotions définit la manière dont les émotions humaines s’enchaînent et se développent au-delà de celles préliminaires pour devenir des expériences plus raffinées ou plus complexes. 

En ressortent des états émotionnels comme l’agacement, l’ennui, l’agressivité, l’admiration et la stupeur.


La déception est l’une de ces ramifications - une émotion complexe qui découle de la tristesse. C’est ce que nous ressentons lorsque nos attentes concernant le résultat souhaité sont anéanties. 

Nous reconnaissons tous instantanément le sentiment d’avoir été laissé tombé et la colère que nous pouvons ressentir lorsque quelque chose que nous pensions mériter n’a pas eu lieu. Ou le chagrin que nous éprouvons lorsque nous ratons une occasion.

C’est l’expérience subjective d’une déception amère.

Quelles sont les causes de la déception ?

La déception, comme beaucoup d’autres émotions, a des racines évolutives. En d’autres termes, nous avons besoin de ces émotions complexes pour survivre et nous développer. 

Il existe trois causes principales de déception. 

On appelle la première « l’erreur d’arrivée ». 

Cette expérience unique de la déception se produit lorsque nous sommes tellement concentrés sur la réalisation de nos objectifs que nous en négligeons le processus. Nous nous surpassons et nous vivons dans le mécontentement au quotidien. Tout cela pour la promesse discrète que lorsque nous « arrivons », notre destination fait que la lutte en vaut la peine.

Si vous faites l’expérience de l’erreur d’arrivée, c’est qu’il existe une discordance interne. Ce que vous pensiez pouvoir vous apporter des émotions positives s’est avéré être insatisfaisant.

La deuxième cause de déception provient des attentes que nous avons à l’égard de facteurs externes. 

Lorsqu’une attente irréaliste ne correspond pas aux circonstances données, nous ne voulons pas accepter les événements. 

Et si nous avons des attentes élevées par rapport à une situation ou à un résultat, nous éprouvons une déception encore plus grande.

La troisième source de déception provient de nos expériences dans l’enfance

Vous avez peut-être vécu un événement traumatisant après une perte ou une déception pendant votre enfance. A partir de là, votre psychisme tire une conclusion négative de cette circonstance. 

 La pensée positive n’est pas une habitude qui vous est familière. 

Lorsque vous atteignez l’âge adulte et que vous êtes confronté à une situation similaire à l’événement traumatisant de votre enfance, votre esprit se remémore automatiquement l’expérience antérieure de perte et de déception. Mais il ne s’agit pas d’une évaluation objective des circonstances - c’est une expérience subjective. 

Le découragement que vous ressentez peut rapidement se transformer en une prophétie qui se réalise d’elle-même si vous n’apprenez pas à le gérer. Et si vous voulez être un leader, ou simplement évoluer dans la vie professionnelle avec satisfaction et bonheur, vous devrez apprendre à réguler vos émotions.

Le sentiment de déception peut-il s’avérer bénéfique ?

Oui. Et non.

Pas sur le moment. Mais les mesures que vous prenez après une grande déception peuvent complètement transformer le résultat final et vous aider à prendre de meilleures décisions

La déception est moins utile en tant qu’émotion qu’elle ne l’est en tant qu’élément factuel. Comme l’échec, la déception nous indique que quelque chose n’allait pas. Peut-être les circonstances, le processus ou nos attentes. 

En d’autres termes, convient de chercher une autre voie. Et pour cela, le meilleur endroit est ce que James Clear appelle « la vallée de la déception ». Si vous persévérez dans vos actions dans cette vallée, vous pouvez réaliser des progrès décisifs. 

Voici comment cela fonctionne : 

 

  • Nous fixons un objectif ou un résultat que nous souhaitons.
  • Nous surestimons les bonnes choses qui pourraient arriver lorsque nous commençons une tâche menant à la réalisation de cet objectif.
  • Simultanément, nous sous-estimons les choses « négatives » qui pourraient également survenir.
  • C’est pourquoi la première partie de la réalisation d’un objectif peut sembler si difficile - vous vivez dans la vallée de la déception.
  • Mais si nous maintenons nos attentes constantes au fil du temps, ces mêmes aspects qui nous décevaient finissent par mener à des progrès décisifs.

how-it-works-disappointment

Accordez-y suffisamment de temps, et vous verrez que la déception constitue peut-être le point le plus important pour atteindre vos objectifs. Le simple fait de se sentir déçu vous indique trois choses importantes :

1. Cela signifie que quelque chose vous passionne

« Les attentes sont à l’origine de tous les maux », dit le proverbe. Mais le fait que vos attentes ne correspondent pas à la réalité des résultats signifie que vous avez été assez courageux pour vous lancer dans un projet.

2. C’est une opportunité pour se développer

En adoptant le bon état d’esprit, vous pouvez vous développer malgré les déceptions. À condition que vous vous engagiez à vous relever et à réessayer. Peu importe ce que vous pensiez mériter, ce qui a eu lieu est ce que vous méritiez vraiment. 

Ainsi, à partir de cette déception, vous pouvez commencer à aligner vos attentes sur la réalité. Vous pouvez également adapter vos décisions afin d’éviter que ce type de déception ne se reproduise.

3. Cela peut vous rendre plus fort

La déception qui découle d’un traumatisme de l’enfance peut être invalidante. Elle peut nous donner l’impression que nous ne pouvons pas essayer quelque chose de nouveau à cause du risque d’échec. Mais elle peut aussi être le point de départ d’une montée en puissance et d’une plus grande résilience grâce à la maîtrise de l’adversité. 

Selon des études de chercheurs, voici les avantages de l’adversité

Cinq façons de faire face à la déception

Ces « avantages » de la déception - se montrer à la hauteur de quelque chose, grandir et devenir plus fort dans l’adversité - se produisent lorsque vous apprenez comment gérer la déception. 

Suivez ce plan en cinq étapes pour transformer les grandes déceptions en grandes victoires.

1. L’extérioriser

Qu’il s’agisse de déception ou de colère, vous devez la ressentir et l’extérioriser. Une façon saine d’atteindre la santé émotionnelle est de se confier à ses amis, à sa famille ou même à un thérapeute. Vous pouvez également canaliser ce type d’émotion difficile vers un exutoire créatif. Essayez d’écrire dans un journal ou de pratiquer une activité physique comme une longue course.

L’objectif consiste à réguler vos émotions en ressentant ce que vous ressentez et en le laissant passer.

Des études ont montré que la suppression des émotions peut entraver notre développement personnel. Sans la capacité à ressentir les émotions et à les exprimer activement, vous avez du mal à vous adapter à des situations nouvelles et peu familières

2. Obtenir un point de vue

Communiquer avec vos amis et votre famille au sujet de votre déception peut vous apporter la clarté dont vous avez besoin. Lorsque vous obtenez un point de vue extérieur différent du vôtre, vous pouvez commencer à voir les choses pour ce qu’elles sont réellement, plutôt que pour ce qu’elles vous font ressentir. 

3. Savoir ce qui vous tient à cœur

Bien sûr, vous devez équilibrer cette validation externe avec votre propre sagesse intérieure. 

Le problème avec des émotions comme la déception est qu’elles peuvent miner complètement notre vision de nous-mêmes. Nous pouvons commencer à douter de nos propres capacités et découvrir un sentiment d’imposture. Notre perception de nous-mêmes peut être faussée lorsqu’un trop grand nombre de déceptions s’accumule. 

C’est pourquoi il importe tant de connaître ses propres valeurs et principes fondamentaux avant de se lancer dans un quelconque projet. Mieux encore, rendez-vous un grand service et étudiez vos « pourquoi ». 

Les maintenir en vie vous aidera à vous relever et à réessayer tout en conservant votre estime de vous-même intacte.

4. Pratiquer l’acceptation de soi

Une fois que vous avez fait le point sur vous-même et sur vos soutiens, il devient plus facile d’accepter votre situation actuelle comme le point de départ idéal pour un nouveau départ. 

Une partie de la pratique de l’acceptation de soi consiste à s’enraciner continuellement dans le « moment présent ». Eckhart Tolle appelle cela « le pouvoir du moment présent » - une pratique similaire à la méditation et à la pleine conscience. Accepter le moment présent vous permet de reconnaître ce qui est réel. 

Tout comme la respiration, la déception va et vient. Alors respirez et laissez-la passer.

5. Ne pas la laisser s’envenimer

La pire chose que vous puissiez faire est de ruminer les expériences négatives. 

Là encore, la variable réside dans le temps. Vous n’êtes certainement pas obligé de « rebondir » après une déception avant d’avoir réalisé toutes les étapes précédentes.

what-is-success-disappointment

(Image Source)

Mais après avoir pris le temps d’accepter votre situation, il est temps de recommencer. Sinon, la déception pourrait facilement se transformer en anxiété, en pensées négatives et en ressentiment.

Savoir quand demander de l’aide

Vous avez parfois besoin d’un coup de pouce pour surmonter une déception. Vous avez peut-être un merveilleux réseau de soutien, mais ce n’est toujours pas suffisant. Dans ce cas, vous devez demander l’aide d’un professionnel.

Un professionnel de la santé mentale vous expliquera vos sentiments et vous aidera à apprendre à les gérer. Il vous proposera des stratégies d’adaptation qui vous aideront à donner un sens à ce que vous ressentez et à relativiser.

Si vous ne savez pas comment réagir en cas de déception, vous n’êtes pas le seul. Mais il importe de reconnaître les signes qui indiquent que vous devez demander l’aide d’un professionnel.

Voici quelques-uns des signes qui indiquent le besoin d’une aide professionnelle :

  • Vous éprouvez des difficultés à réguler vos émotions. Les débordements émotionnels, la sensation d’engourdissement ou les réactions excessives à des événements mineurs sont autant de signes d’une incapacité à réguler ce que l’on ressent.
  • Vous êtes incapable de vous concentrer sur autre chose que le sentiment de déception. La déception que vous ressentez vous envahit complètement, et rien ne peut apporter de la joie ou vous fait sentir vivant et enthousiaste.
  • Vous n’êtes pas productif ni motivé. Vous n’avez ni l’envie ni la motivation de faire des projets, de terminer votre travail ou d’essayer de nouvelles choses.
  • Vos relations personnelles et professionnelles en souffrent. Les personnes que vous aimez et avec lesquelles vous travaillez sont affectées par vos humeurs ou votre manque d’engagement.
  • Vous ne trouvez plus de joie dans les activités que vous avez toujours appréciées. Rien de ce que vous faites ne vous rend heureux, et vous avez cessé de trouver de la joie dans vos loisirs et autres centres d’intérêt.
  • Vos habitudes alimentaires ou habitudes de sommeil sont perturbées. La difficulté à dormir ou une mauvaise hygiène du sommeil et un manque ou une augmentation de l’appétit deviennent un problème.
  • Votre santé physique est perturbée. Vous tombez souvent malade, vous souffrez de maux de tête ou vous êtes tout simplement physiquement épuisé.
  • Vous vous sentez découragé par l’avenir et vous pensez qu’il n’y a plus d’espoir. Pourquoi s’embêter à penser à ce qu’il adviendra ? Ce ne sera qu’une autre déception.

Les signes ne seront pas les mêmes pour tout le monde. Mais ce sont les indicateurs les plus courants qui montrent que vous avez besoin d’une aide professionnelle pour faire le tri dans vos émotions et faire face au traumatisme.

Comment demander de l’aide ?

Votre forme mentale est importante et vous avez le droit de ressentir toutes sortes d'émotions. Mais vous devez savoir quand ce que vous ressentez devient malsain. 

Lorsque cela se produit, il convient d’agir.

person-talking-to-a-therapist-disappointment

Si vous avez reconnu que vous ne parvenez pas à faire face à votre déception, vous avez fait le premier pas dans la bonne direction. Après cela, vous devez décider comment trouver de l’aide. 

Si vous n’avez jamais consulté un conseiller, un psychologue ou un psychiatre, demandez à vos amis ou à votre famille de vous recommander quelqu’un. Si vous préférez que cela reste privé, cherchez des recommandations en ligne.

Une fois que vous aurez discuté avec un professionnel de la santé mentale, il vous conseillera sur la marche à suivre. 

Vous n’avez pas à faire face à votre déception ou à vous morfondre seul. Les professionnels de la santé mentale sont là pour vous aider à voir le bout du tunnel. Ils sont formés pour vous apprendre à faire face à la situation et peuvent créer un plan de rétablissement adapté à votre situation.

Vous ne verrez peut-être pas les résultats immédiatement, mais ils apparaîtront au fil du temps. Vous saurez également quoi faire lorsque vous serez déçu à l’avenir, afin de ne pas rester enfermé dans le même cycle de désillusions.

Surmonter la déception

La déception fait inévitablement partie de la vie. Savoir que les déceptions signifient que l’on vit sa vie peut vous remonter le moral, comme le fait souvent un rayon de soleil. Et il se peut que vous soyez exactement là où vous devez être, en apprenant précisément ce qu’il vous faut pour grandir

Chez BetterUp, nous voulons exploiter le pouvoir de la réceptivité au développement de soi. Cette perspective peut accroître la résilience et favoriser le développement professionnel et personnel. 

Découvrez comment BetterUp peut aider votre organisation à améliorer ses résultats grâce à un coaching éprouvé et axé sur la personne.

 

Publié mai 2, 2022

Maggie Wooll

Managing Editor

Lire le suivant

Rester en contact avec BetterUp

Vous recevrez notre Newsletter, les invitations à nos événements, plus des insights sur des produits ou des travaux de recherche.