Demander une démo
Demander une démo
Retour au blog

Les cinq comportements clés d’un bon leader

avril 29, 2022 - 14 temps de lecture

women-in-boardroom-key-leadership-behaviors

Aller à la section

Apprenez le management compassionnel 

Les leaders s’adaptent au changement

Adoptez un état d’esprit de coaching

Les leaders s’entraînent à écouter efficacement

Cultivez une vision inspirante

Cette réalité est bien connue : nul ne démissionne pour quitter son entreprise, mais pour quitter un mauvais manager. D’après un sondage Gallup de 2015, un collaborateur sur deux a quitté son entreprise pour fuir un mauvais manager. Si ce chiffre ne vous préoccupe pas, il devrait. lLe succès ou l’échec de votre entreprise dépend de la qualité de vos leaders. 

Mais, d’ailleurs, quelle est la différence entre un manager et un leader ? Entre un leader et un bon leader ? Dans son livre révolutionnaire intitulé Conscious Business, Fred Kofman écrit : « Demander à quelqu’un s’il est manager ou leader, c’est un peu lui demander s’il est footballeur professionnel ou joueur du dimanche ». De même, le leadership est le moyen par lequel les bons managers gagnent la confiance de leur équipe.

Des travaux de recherche ont montré qu’il existe un certain nombre de comportements clés que les managers peuvent apprendre à développer. Ces comportements reposent sur leurs capacités à gérer leurs réactions socio-émotionnelles dans notre environnement direct. En les cultivant, les leaders pourront rassembler autour d’eux une équipe au sein de laquelle chacun se sent responsable, confiant, résilient, proactif et passionné par son travail et par la mission de l’entreprise.

Si vous souhaitez être ce type de leader (et cultiver ce type de leadership dans votre organisation), voici les cinq comportements de leadership qui, d’après nos travaux, s’avèrent agir le plus sur la productivité de votre équipe et l’engagement de ses membres. Nous vous présenterons également des moyens de cultiver ces comportements au quotidien.

Apprenez le management compassionnel 

De nombreux experts en leadership vous diront que l’empathie est un atout essentiel pour établir un bon leadership. En réalité, c’est plutôt la compassion, une « forme objective d’empathie », élément clé pour développer une relation plus proche avec votre équipe. Vous entraîner à la compassion revient à vous entraîner à pouvoir appréhender les situations en vous mettant à la place d’une autre personne. Le management compassionnel implique de consacrer  davantage de temps à prendre en considération et comprendre le stress d’autrui, de manière à mieux s’armer pour y faire face concrètement. Contrairement à l’empathie et au leadership empathique, la compassion crée une distance émotionnelle, ce qui permet aux leaders d’apporter leur aide proactivement à autrui. Agir en leader compassionnel peut diminuer le niveau de stress des membres de l’équipe et améliorer leur efficacité et leur productivité.

Le management compassionnel implique de consacrer davantage de temps à prendre en considération et comprendre le stress d’autrui, de manière à mieux s’armer pour y faire face concrètement. Cela permet aussi à votre équipe de gérer son stress, parce que ses membres savent que vous voyez ce qui se passe et que vous les écoutez.

Le leadership compassionnel signifie aussi que vous montrez un intérêt sincère à ce que les membres de l’équipe réussissent, à ce qu’ils se sentent à l’aise psychologiquement et que vous vous engagez à les comprendre, sans pour autant nécessairement être toujours d’accord avec eux. À mesure que vous vous entraînerez à développer la compassion, vous remarquerez que votre niveau de loyauté et de confiance vis-à-vis des membres de l’équipe augmente. Les augmentations et les promotions sont importantes mais les travaux de recherche ont montré que ce sont les relations positives que nous développons au travail qui ont le plus d’impact sur le taux de rétention.

Entraînez-vous à faire ce qui suit :

  • Commencez les réunions avec votre équipe en prenant la température du bien-être émotionnel de ses membres : Sont-ils stressés ? Se sentent-ils débordés ? Sont-ils distraits à cause d’un événement chez eux ?
  • Prenez du recul et écoutez-vous : Ressentez-vous de la frustration ? De la colère ? Vous arrêter sur votre état psychologique peut vous aider à mieux vous connaître et à améliorer votre contrôle émotionnel.
  • Encouragez la transparence et soyez honnête avec les autres lorsque les choses ne marchent pas comme prévu.
  • Apprenez à pardonner. Il a été prouvé que le pardon a des effets bénéfiques sur la santé physique et mentale et sur la sécurité psychologique.

Les leaders s’adaptent au changement

Les bons leaders sont capables de se réorienter d’eux-mêmes et aident leur équipe à évoluer avec les besoins de l’organisation.

Voici ce qu’a déclaré Anne Dwane, PDG de Zinch à la First Round Review : « Les personnes adaptables essaient de faire ce qu’il faut au bon moment pour parvenir à leurs fins ». Une personne adaptable aura aussi tendance à s’entourer de pairs qui lui ressemblent, établissant ainsi une culture de l’apprentissage et de la prise de risque.

Ces types de leaders (un peu comme des athlètes d’élite) tendent à une performance optimale parce qu’ils apprécient le processus de développement personnel, ils se poussent eux-mêmes sans cesse et n’ont pas peur de perdre de temps en temps. Ils reconnaissent que le leadership est un processus d’apprentissage et que les erreurs offrent les meilleures occasions de s’améliorer et d’améliorer ses compétences pour la prise de décision.

Entraînez-vous à faire ce qui suit :

  • Établissez un brainstorming hebdomadaire avec vous-même. Poussez-vous à réfléchir en sortant des sentiers battus.
  • Choisissez un projet qui présente un défi pertinent mais n’est pas critique au point que l’échec ne serait pas toléré. Regarder l’échec en face est un bon exercice pour apprendre à faire preuve de courage.
  • Recherchez de nouvelles solutions aux problèmes ; ne vous contentez pas de vous reposer sur les solutions habituelles.

Adoptez un état d’esprit de coaching

Des études ont montré que le développement des collaborateurs produit des résultats  optimaux lorsque le manager s’implique directement dans le processus de développement.

Les managers capables d’avoir une approche de coaching dans leur leadership nouent un partenariat avec les membres de leurs équipes et établissent une vision partagée des actions à entreprendre et de la manière d’atteindre les objectifs. Ce type de relation donne un rôle plus actif et plus personnel dans le développement de chacun, permet d’établir une relation de confiance et favorise un environnement de développement continu.

Professeure de psychologie à Stanford, Carol Dweck a découvert que les personnes qui réussissent le mieux ont tendance à appartenir à la catégorie « en voie d’amélioration » ou « réceptives au développement de soi ». En conséquence, les leaders qui se focalisent sur le développement de leurs collaborateurs peuvent inciter les membres de leurs équipes à adopter un état d’esprit similaire d’auto-amélioration continue.

Les bons leaders sont capables de faire le lien entre le développement individuel des personnes et les objectifs de l’organisation (et avec ses valeurs fondamentales aussi). En fin de compte, ils responsabilisent davantage, améliorent le taux de rétention des collaborateurs et développent des leaders plus affirmés au sein de leurs équipes.

Entraînez-vous à faire ce qui suit :

  • Au lieu de faire l’éloge de l’intelligence ou du talent d’un membre de l’équipe, appliquez-vous à insister sur le processus qu’il a mis en œuvre.
  • Lorsqu’un membre de l’équipe fait une erreur, formulez un feedback qui lui permette de se corriger et de remédier au problème.
  • Apprenez à déléguer pour encourager le développement d’autrui.
  • Prenez le temps d’élaborer un plan de développement réfléchi pour chaque membre de votre équipe et passez ce plan en revue régulièrement.
  • Exprimez de la reconnaissance pour les efforts fournis.
  • Apprenez à connaître les membres de votre équipe personnellement dans le contexte professionnel, de manière à pourvoir les coacher avec une approche holistique de la personne

Les leaders s’entraînent à écouter efficacement

Les compétences en communication efficace sont critiques pour établir une confiance avec les membres de votre équipe et les rallier autour de votre vision.

Les bons leaders savent que l’écoute est bien plus efficace que la parole. Les compétences en communication efficace sont critiques pour établir une confiance avec les membres de votre équipe et les rallier autour de votre vision. Une écoute efficace implique une combinaison de compétences verbales et non verbales qui s’apprennent et se perfectionnent au fil du temps.

Dans une étude réalisée auprès de 8 000 individus de divers secteurs d’activité, la plupart ont répondu qu’ils pensaient que leurs compétences en communication étaient efficaces, voire même, dans certains cas, plus efficaces que celles de leurs collègues de travail. Et pourtant, des travaux de recherche ont montré qu’une personne moyenne écoute environ à 25 % de ses capacités ». Il existe une corrélation marquée entre leadership efficace et écoute efficace. Une bonne écoute « suscite la cohésion, l’engagement et la confiance ».

Entraînez-vous à faire ce qui suit :

  • Faites attention aux points clés d’un présentateur. Et faites-lui savoir que vous les avez bien entendus.
  • Essayez de faire preuve de plus de curiosité et d’ouverture d’esprit.
  • Lorsque vous vous adressez aux membres de votre équipe, efforcez-vous de vous investir pleinement. 

Cultivez une vision inspirante

L’une des joies du leader réside dans la possibilité de motiver et d’inspirer les autres à faire de leur mieux et à poursuivre les projets et les objectifs qui leur permettent de se développer. Être source d’inspiration pour les autres pourrait sembler un but assez vain mais, en réalité, la  théorie de la motivation a montré que les leaders disposent de moyens avérés pour motiver leurs équipes.

Les leaders efficaces donnent priorité à la création d’un environnement de travail inspirant qui pousse leurs équipes à envisager leur situation au-delà des apparentes limitations et à se hisser vers de nouveaux défis.

Quel est leur secret ?

Les leaders capables de motiver savent très bien comment créer un sens accru de la communauté et de l’appartenance dans leurs organisations. Ils célèbrent et récompensent les réussites, fixent les exigences en matière de performance en donnant l’exemple par leur motivation, leur prise d’initiatives et leur énergie. Résultat : le turnover est plus faible dans leurs équipes, elles sont plus productives et plus motivées.

Quels comportements de leurs leaders les membres d’équipes trouvent-ils le plus souvent « inspirants » ? Ils inspirent les autres en cultivant un sens affirmé et partagé à la finalité de l’organisation. Ils responsabilisent leurs équipes pour qu’elles prennent en main leur destinée, privilégient les compétences de développement et de résolution de problèmes. Ils ont tendance à se montrer humbles, compatissants et transparents, sans oublier qu’ils sont souvent très performants en matière de communication interpersonnelle. Experts en développement du leadership,  Dr. Jack Zenger et Dr. Joseph Folkman ont identifié une série de 10 « comportements définissant un leader inspirant » :

  • Capacité à établir une connexion émotionnelle
  • Capacité à définir des objectifs ambitieux
  • Clarté de vision
  • Communication
  • Capacité à favoriser le développement d’autrui
  • Esprit collaboratif
  • Innovation
  • Capacité d’initiative
  • Champion du changement
  • Capacité à montrer l’exemple

Le Dr Zenger et le Dr Folkman ont montré que les leaders n’ont pas à afficher parfaitement tous les comportements de leadership pour être source d’inspiration pour les autres. En ne développant que deux ou trois de ces comportements, ils deviennent déjà beaucoup plus inspirants.

Entraînez-vous à faire ce qui suit :

  • Faîtes corps avec la mission de votre entreprise et communiquez régulièrement vos valeurs à votre équipe.
  • Déléguez entièrement aux membres de votre équipe des projets ambitieux et définissez des objectifs qui les incitent à entreprendre.
  • Identifiez les problèmes que vous souhaitez résoudre et planifiez leur résolution. 

Certains leaders possèdent des talents innés ou sont capables d’adopter des comportements qui contribuent particulièrement à la réussite. Mais de nombreux comportements de leadership peuvent s’acquérir, se développer et se perfectionner dans la durée. Ils peuvent servir à créer une nouvelle génération de leaders prêts à affronter les nouveaux défis du monde.

Publié avril 29, 2022

Shonna Waters, PhD

Vice President of Alliance Solutions

Lire le suivant

Rester en contact avec BetterUp

Vous recevrez notre Newsletter, les invitations à nos événements, plus des insights sur des produits ou des travaux de recherche.